Racing Team Peper' : site officiel du club de motocyclisme de CIVAUX - clubeo

Conférence de presse Moto GP le 05/05/2013 Jerez

5 mai 2013 - 22:19

Lors de la conférence de presse post-course, Marc Marquez, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa ont été interrogés sur la manoeuvre qui s'est passée dans le dernier virage et qui rappelait très fort le blockpass de Rossi sur Gibernau en 2005.
Marquez et Lorenzo s'expliquent

MotoGPMarquez et Lorenzo s'expliquent Lors de la conférence de presse post-course, Marc Marquez, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa ont été interrogés sur la manoeuvre qui s'est passée dans le dernier virage et qui rappelait très fort le blockpass de Rossi sur Gibernau en 2005. Marc Marquez : Dans le dernier tour, je me suis dit qu'une troisième place n'était pas si mal, mais lorsque j'ai vu que Jorge laissait la porte ouverte dans le dernier virage, j'ai saisi l'occasion. Le plus important est que nous finissons tous les deux la course. Je suis désolé pour Jorge, mais on a tous les deux donné 100%. Cette seconde place pour moi est comme une victoire.

Jorge Lorenzo : J'ai fait deux erreurs dans cette course : je suis très mal parti et je n'ai pas fermé la porte dans le dernier virage. Je pensais que Marc était plus loin que ça, donc c'est de ma faute. Mais à part ça je pense que nous avons fait une course parfaite.

Question : Jorge, penses-tu que la manoeuvre de Marc était limite ?

JL : Je ne préfère pas m'exprimer à ce sujet à chaud. On est toujours énervé quand on vient de perdre une seconde place dans le dernier virage. Je n'ai pas chuté, j'ai marqué 16 points et c'est le plus important à retenir.

Question : Marc, si Jorge avait fait la même manoeuvre sur toi, quelle aurait été ta réaction ?

MM : Je serais certainement énervé aussi. Pas à cause de la manoeuvre, mais parce que j'aurais perdu une place.

Question : Dani, peux-tu nous donner ton opinion concernant l'incident entre Marc et Jorge ?

Dani Pedrosa : J'étais devant, donc désolé, je n'ai rien vu (rires). Il faudra que je regarde, mais c'est vrai que ce dernier virage est compliqué : les victoires se jouent souvent là et parfois c'est limite mais ça passe, parfois pas. J'étais content en tous cas de ne pas être impliqué cette fois ci et le plus important est que personne ne soit tombé. ça arrive souvent en course qu'on se touche.

Question : Marc, on t'a vu à plusieurs reprises un peu limite au freinage, que s'est-il passé ?

MM : A certains endroits, j'étais plus vite que Jorge, et moins à d'autres. Quand on roule derrière un pilote, il est parfois difficile avec ces machines de bien évaluer son repère de freinage car la moto arrive avec plus de vitesse à cause de l'aspiration. C'est encore quelque chose que je dois apprendre. Je vais étudier les vidéos pour essayer de mieux gérer ce problème, car c'est vrai que j'étais un peu limite parfois.

Question : Jorge, ne penses-tu pas que lorsqu'il y a contact entre deux pilotes, la direction de course devrait au moins étudier ce qu'il s'est passé ?

JL : Il y a 2 minutes, je vous ai dit que je ne voulais pas parler de ça. Je n'ai toujours pas changé d'avis.

Question : Ok Jorge, tu ne veux pas parler de l'incident, mais est-ce que tu te réserves la possibilité de faire la même chose dans le futur ?

JL : Non. Merci. C'est marrant, quand je gagne au Qatar vous n'avez aucune question à me poser, et là, vous m'assaillez de questions ! J'espère que vous m'en poserez davantage quand je gagnerai la prochaine fois.

Question : Marc, y-a-t-il eu un contact violent entre vos machines ?

MM : Oui, nous étions prêts, mais pas tant que ça… Comme je vous l'ai dit, Jorge n'a pas fermé la porte et j'ai essayé de passer à l'intérieur. C'est une action courante en course. Chacun essaie de donner 100% et de ne pas laisser passer la moindre opportunité, c'est la course. Comme je vous l'ai dit, moi aussi je serais énervé à la place de Jorge, mais pas à cause de la manoeuvre, à cause du fait d'avoir perdu la seconde place.

Question : Marc, depuis le début de la saison tu t'es battu face à trois pilotes : Rossi au Qatar, Pedrosa à Austin et Lorenzo à Jerez. Peux-tu nous dire les différences ?

MM : Ces trois situations sont très différentes, mais je pense qu'au Qatar, je n'étais pas prêt à me battre avec Valentino car il était plus rapide que moi. C'était certainement le duel le plus difficile puisqu'il termine devant moi.

Question : Marc et Jorge, pensez-vous que cet incident va changer votre relation ?

MM : J'espère que non.
JL : ça n'a pas tant d'importance…

Photo (www.motogp.com) : Durant le tour d'honneur, en arrivant sur la grille, puis sur le podium, Jorge Lorenzo a refusé par trois fois les excuses de Marc Marquez.

Commentaires

CELA PEUT VOUS INTÉRESSEZ.

Les bons plans

A voir dans les rubrique suivante :


Divers => Petites annonces.

 

Ou

 

Divers => Bon plan.

MERCI À TOUS NOS PARTENAIRES.